Modifier les habitudes en management

Les habitudes ont la vie dure!

Certaines recherches montrent qu’une personne peut changer ses habitudes en 100 jours. En effet, il s’agirait de réussi à maintenir un nouveau comportement pendant 100 jours pour qu’il se greffe dans nos manières de faire.

Il n’en est certainement pas de même dans la pratique du management dans les organisations. Déjà – pour être optimiste – certaines pratiques peuvent être changées d’emblée, dès que l’on s’en rend compte. Pour cela, une évaluation peut montrer quelque chose dont on prend conscience et il est fréquent de voir des changement rapides s’opérer dans la manière de faire des managers.

Mais les pratiques managériales s’inscrivent aussi dans une culture organisationnelle, dans un collectif de pensée et de travail qui font que le changement ne peut s’envisager que du point de vue de la pratique d’un seul. La culture, les habitudes, les manière de faire récurrentes, les allants de soi peuvent fonder un certain immobilisme dans les organisations. Même si une personne entreprend un changement, elle serait rappelée à l’ordre – donc à la norme implicite – par le collectif.

Le changement des habitudes doit donc se penser de manière plurielle, autant du point de vue systémique que du point de vue plus déterministe (schéma causal). En identifiant les freins individuels ou collectifs au changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *