Se mettre la pression – Quel plaisir au travail?

Beaucoup de professionnels disent « se mettre la pression tout seul ».

Une pression intrinsèque ?

Se mettre la pression laisserait supposer que le sujet exerce sur lui même une pression sans relation avec l’extérieur. Il est difficile de savoir quelles sont les exigences qui viennent construire le sentiment de « se mettre la pression ». Mais l’analyse sommaire des récits de professionnels qui disent « se mettre la pression » révèle qu’il est plus complexe qu’il n’y paraît.

On voudrait penser que ceux qui se mettent la pression sont simplement des perfectionnistes, des personnes qui se veulent parfaits, exigeants avec eux même, assujettis à un surmoi sur développé. Mais il semble très rare que le sentiment de pression se construise sans relation avec un contexte spécifique.

Un contexte favorable.

Le phénomène de pression que l’on met à soi même est au croisement de plusieurs processus d’évaluation qui puisent leurs critères dans le contexte dans lequel le professionnel est inséré.
L’évaluation du travail à faire en termes de quantité et de délai : si idéalement on souhaiterait trouver une objectivité et une quantification rationnelle, le temps et la durée de la tâche dépendent de nombreux facteurs qui font que comme l’explique Yves Schwartz, chacun réalise la tâche à sa manière même si une procédure vient décrire le travail.
L’évaluation de la manière de le faire
L’évaluation de sa disponibilité pour le faire
L’évaluation de sa capacité pour le faire
L’évaluation des exigences des autres et de ses marges de manoeuvre.
Tout ceci participe en temps réel de la pression qu’on se met ou qu’on nous met.

A l’intérieur de ces processus, on trouve bien sur le processus de subjectivation (Ricoeur) Ce processus produit tantôt des sentiments positifs, tantôt des émotions négatives. Se mettre la pression n’est pas automatiquement négatif. On peut nourrir un sentiment de Flow qui nous met en état de plaisir de faire.

(à suivre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *